C’est avec émotion, que la nouvelle du décès de notre emblématique Président d’honneur, nous affecte, tous.
Bien sûr, chacun a un souvenir précis des relations personnelles et sportives avec cet homme, extraordinaire, qui a unit la famille foot de l’ESP
Denis Elan et Gérard Gourmelon, contactés pour rendre hommage à notre mentor « Tintin », et anciens présidents aussi, s’expriment au nom du club de l’ESP Football.

  • « Tintin, c’est une immense figure du sport de Pornichet qui nous quitte. Une présence que résume un titre de Goldman « Il changeait la vie. » Quelqu’un d’inspirant et de marquant, sans rien de particulier, mais quelle était donc cette chose qui le faisait à la fois effacé et si populaire ? Il savait mettre l’humanité au centre avant d’engager la partie. Très vite il comprit l’intérêt d’associer, au travers d’une implication active, le symbole qui marque chaque association, les caractères en somme. Sans jamais rien imposer tout en sachant garder l’esprit commun, car toujours à sa place. Rassembleur, conservateur de l’entité, sublimant les initiatives, rendant les choses faciles dans un cadre précis il a favorisé l’éclosion de rapports exceptionnels entre gens que rien ne prédestinaient à des liens aussi forts. Il savait réunir, mais aussi écouter, reconnaître les siens. Une personne généreuse et qui, surtout, voulait que tout le monde soit heureux. Un ressenti évident à l’ambiance familiale qu’il insufflait au rythme des Dimanches. Tant et si bien, qu’il soit permis d’emprunter à JJ Goldman, « Que nos vies semblaient un peu moins lourdes à porter » Il y mettait du temps, du talent et du coeur Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures Et loin des beaux discours, des grandes théories À sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui Il changeait la vie… Sans rien de particulier, mais quelle capacité à transformer les doutes en certitudes. Force et persévérance de défaites en vainqueurs Pensait que savoir était un grand trésor Donner moyen par le sport de s’en sortir Sans le montrer, bâtisseur d’avenir Passait du temps, sans compter ses heures À nous rendre la vie et nos instants meilleurs Orphelin d’un grand Président, riche d’humanité Vingt cinq ans de paternalisme attentionné Au service de son sport. Passionné Curieux de la vie, fidèle en sa quête d’amitiés Chaque jour, chaque vague, tempérer Ces jours, temps de larmes et de douleur Défilent rêves de sa vie, déceptions de son coeur Pas besoin de discours, la parole suffit Inspirant tempérance, souffle un avis averti Il changeait la vie… Un quart de siècle durant, il a façonné son époque de la plus belle manière et montrer le chemin du dévouement, le sens des responsabilités bénévoles.
    A sa famille, ses proches, à ses amis, nous présentons nos sincères condoléances. Souvenirs chevillés au corps. Un grand merci Monsieur Lalande. Tintin à jamais pour tous, qui nous a permis de vivre en toute simplicité parmi les fastes qui entouraient ces manifestations de sympathies, disons même d’empathie où la silhouette rassurait et n’avait d’égal en retour que le respect unanime.
    A la tristesse de cette nouvelle, nous gardons le plaisir de t’avoir connu.
    Merci Tintin et que ton oeuvre perdure et traverse le temps.

Le comité directeur, l’ensemble des dirigeants, joueurs, membres sympathisants.
Le groupe vétérans de l’E.S.Pornichet.
Pour le Cercle des Vieux Crampons
Denis
Il changeait la vie

DSC_0102-1